Campagne Imp Hass

De Oremen
Aller à : navigation, rechercher


Contexte de la campagne

Campagne débutée en juin 2007.

Les joueurs incarnent des selcharoons habitant le village de Imp Hass.

Joueurs

Les parties se font par internet et le protocole jabber est utilisé.


Où cela se passe-t-il ?

L'action débute dans le village de Imp Hass. C'est un village situé au bord du mur noir, un mur fait d'obsidienne et construit par les premiers selcharoons arrivant là. Ses 15 mètres de haut sont faits pour arrêter le sable, mais aussi pour vous protéger des tempêtes de sable et des monstres de l'Ijukir.

Ce que savent les personnages

Vous ne connaissez pas les Afquizz, votre peuple est en guerre avec les raleeliens. vous ne savez pas qui ils sont ou à quoi ils ressemblent. Vous n'avez jamais vu d'oremeniens. Vous êtes proches de la face lumineuse, et ult est donc en volume ! ...

Il y a toujours des nrimms comme esclaves dans le village, mais il sont insignifiants. Ils n'intéressent personne sauf pour rendre service.

Meg cette inconnue

Qui est le plus vieux ?

Dans le village il y a deux vieux. Le Capitaine est vieux, il a 30 ans, mais l'ermite Prack est encore plus vieux, il a 50 ans. Et Meg, dont on ne connaît pas l'âge... (Galanterie oblige)

Et pourtant bientôt quelqu'un arrive en courant et crie ... "Prack est mort !"

Le Capitaine est désormais le plus vieux du village.

Visite du trou

20 juin 2007 Tout le village accourt vers le trou de Prack. De la fumée blanche avec des petits éclairs rosés dedans en sort et le village demande alors aux trois derniers piks d'aller voir ce qui s'y passe. Le pik Tarek s'avance lentement dans la fumée et tombe sur un bipède tout rose. Quand il le ramène à la surface, beaucoup de selsharoons sont surpris. Le hag de Tarek est fier de lui, mais bien vite le capitaine blêmit et s'enfuit en courant.

En redescendant il y a une lumière rose qui palpite dans la grotte. On s'approche d'elle et hop .... on se retrouve dans une pièce de cristal, cylindrique, d'environ 10 mètres de rayon dont les murs sont en cristal rose. À l'intérieur de celle-ci, il y a un être étrange aux longues oreilles assis dans une chaise. Devant lui sur une table fixée au sol, une boule, et non loin de là un hissiée qui sautille à notre rencontre.

L'afquizz a un trou avec de la fumée qui s'échappe. Tarek bouche le trou.

L'hissiée vaporise le tibia gauche de Tarek.

le Griseun Hass

27 juin 2007

En fait, les Piks sont dans une amulette de cristal rose. Les habitants du village prennent l'amulette et essaient de la casser à l'aide du marteau du Hag de Tarek, puis un passage dans la forge et encore le marteau ... L'afquizz reprend connaissance et fait envoler l'amulette pour prendre la fuite de la forge. Mais à la sortie, le Griseun Hass (Seigneur-roi de votre comté) nous intercepte lors de notre fuite. Finalement, on sort de la boule rose, avec l'aide de l'Afquizz qui veut que nous disions aux gens du village qu'il est un "ami".

Mais, à ce moment là, Prack, qui est revenu de son trou entre-temps, tue le griseun à l'aide d'une dague de cristal transparent puis se rend invisible. Le griseun, gonfle, gonfle, gonfle, puis explose en une gerbe de bois fumant.

Jassa n'est pas contente et décide que pour ce régicide : tout le monde dans le comté doit mourir. Remarque : seuls deux Griseuns sont morts depuis leur naissance : un des mains d'une armée oremeniennne et un des mains d'un selcharoon (un doute subsiste sur l'espèce à laquelle appartient Prak : selcharoon ou raleelien ? ) maintenant !

Les Piks prennent la fuite quand ils se rendent compte qu'on les accuse du régicide ! Ils ont quand même le réflexe (avant que la population ne sorte de sa stupeur ) de prendre un maximum de choses. Tarek récupère notamment un bois de bois des restes du griseun pour se faire une jambe et pourvoir courir plus vite !

Deux racines sortent de terre avec dans chacune un griseun et des troupes selscharoon. Les Piks se dirigent vers le mur noir.

L'amulette reprend son envol et réintègre les piks en son sein. La meg s'enfuit aussi avec eux. Elle connait le pilote afquizz qui se nomme Zzo. Elle en sait long à priori sur les oremeneniens, les raleeliens etc ... C'est grâce à elle qu'on a réussi à fuir le village car elle a dirigé les autres vers la forêt alors qu'on fuyait vers le mur noir.

L'afquizz s'évanouit à nouveau. L'amulette s'écrase en plein Ijukir, et la meg s'endort ...

L'Ijuk

02 juillet 2007

Tout le monde pique un somme dans la boule de cristal. puis Meg se réveille en ayant faim. autour de quelques mets une discussion s'engage.

  • Première règle de Meg  : on ne réfléchis que le ventre bien plein !
  • Deuxième règle de Meg : on vit dans la merde : alors si tu bouges trop tu t'enfonces
  • Troisième règle de Meg : si tu cherches bien tu trouves toujours un bâton pour sortir du merdier
  • Quatrième règle de Meg : regarde qui tient le bâton sinon tu risques de couler !

La meg s'installe à la place de l'afquizz et en utilisant la boule centrale, nous fait apparaitre dans l'Ijukir. Là devant nous il y a un ver géant

Un ver géant s'approche de nous. Il hurle de l'électricité L'amulette s'envole vers le gueule du Ver. Schagzeun accroché fermement à l'amulette disparait alors que l'amulette pénètre dans la gueule de l'ijuk et que celui-ci la referme. Tarek monte sur le ver aidé par les êtres à trois doigts. Puis il aide Assajkir à monter à son tour. c'est équipé d'une "bourse vivante" sur le nez et la bouche qu'ils chevauchent le ver géant. Sur le ver il y a un filet avec 5 êtres dessus.

On est alors suivi par un grand papillon de quartz (un vaisseau raleelien)  : un manoreen l'Ijuk l'esquive puis viennent à sa rescousse 5 vaisseaux à la forme de casserole avec une voile sur le manche. des triokeen Pendant que ces vaisseaux s'occupent des raleeliens, le ver s'enfonce sous le sable et nous avec lui (protégé par une bâche)

Sous le sable

04 juillet 2007

À travers le sable nous rejoignons une grande base afquizz rempli d'afquizz et de vaisseaux de guerre. Tout le monde s'active et semble très occupé.

Zzo, qui est en fait un ambassadeur Afquizz chez les marjassa, nous introduit auprès du Capitaine Izeen La meg est appelé à chaque fois : Meegia, et semble être très au fait de ce qui se passe. Izeen est le capitaine d'un zak

En fait on apprend que meg vivait à la cour impériale que là bas elle a réussi à battre un griseun et a obtenu le titre de griseun honorifique mais qu'elle s'est attiré les foudres des autres griseuns

Les Afquizz veulent un accord avec les marjassa. Les oremeniens les ont laisser tomber et ils veulent de la chair à canon en échange de leur savoir technologique. Notre mission, escorter Zzo jusqu'à Jassa pour qu'ils s'entretiennent avec elle et qu'un accord soit signer.

On monte dans le zak de Izeen qui doit nous conduire jusqu'à la frontière de l'empire de Jassa.

un zik est confié à Tarek qui s'évanouit en le manipulant

De l'ijukir à Ulfpar

19 juillet 2007

On nous montre nos chambre. on dort, puis le zak se fait attaquer par un blik raleelien Les raleeliens sont des êtres avec juste un réseau sanguin, mais c'est tout ... Après un bref affrontement, le blik chute vers le sol. En effet, suite à deux coups de baliste envoyés en plein salle de sphère, le blik a perdu son commandement de vol.

Une fois ce problème réglé, la coque réparée (et une afquizz de moins dont les vêtement ont été amené à la lingerie)

Meg commence à nous expliquer des trucs. Il y aurait un monde fantôme par loin du notre et tout vert dans lequel on va en passant au travers de tundika. ce monde se nommerait Jasreeb et nous serions lié à lui et au notre avec le Sang.

Puis le Zak nous dépose au cîme de la Forêt d'Ulfpar. Nous descendons, pour la plupart, de branches en branches. Sauf Tarek, excusé pour défaut de jambe... Là, la forêt nous accueille en voulant manger Assajkir et en nous envoyant quelques coups de racines bien sentis. Après une retraite stratégique (en fait une fuite bordélique) épique, nous nous posons sur un tumulus de rocaille où coule un petit ru. On (en fait Meg) décide qu'il est temps de se reposer.

Nous devons rejoindre la rivière Akéthis et la suivre jusqu'à sa source pour pénétrer dans le coeur de l'empire par les chemins détournés. Faudrait pas que l'on croise un griseun qui nous reconnaisse et nous fasse notre fête.

Bref, tout le monde pique un roupillon sauf Assajkir qui bricole sa ceinture.

Au coeur de la forêt

24 juillet 2007

Pendant que Meg, Tarek et Schagzeun dorment du sommeil du juste, Assajkir fait la connaissance d'un Sheedu, Peel, qui semble garder la tombe d'un certain Cyeen (tombe sur laquelle on se serait malcontreusement arrêtés). D'abord il semble vouloir manger Assajkir, puis la discussion devint plus facile. Selon ses dires, la mère Jassa aurait elle même une mère, Eelia. Et, en tant qu'habitant du bord du monde, on connaîtrait le Créateur, Gafaz. Et visiblement le "Maître Cyeen" cité plus haut serait un immortel rentré chez lui. Une fois Meg réveillée à coup de cailloux, elle entre en communication avec le Sheedu, qui sembla la traiter avec grand respect ...

Une fois le congé du Sheedu pris, on se dirige vers ... là où Meg veut aller (la rivière). Tarek s'attarde auprès du Sheedu. Meg cherche vainement une tortue. Comme elle ne fait pas attention où elle marche, elle tombe dans un trou, et métamorphose provisoirement son bâton en boa pour servir de corde l'aidant à sortir (et ensuite avec une mauvaise foi évidente agresse Schagzeun qui avait pour seul tort de se trouver juste derrière elle juste avant la chute ...)

En s'approchant de la rivière, on tombe non loin d'un nid de Sireens (créatures carnivores), qui par leurs cris semblent attirer Assajkir et Schagzeun. L'intervention de Meg et Tarek permet de leur éviter de servir de repas du midi. Tarek fait notamment l'usage d'un marteau qui revient vers lui tout seul.

Le soir, Meg trouve une tortue, en mange une partie, en donne aux autres. Elle précise que la chair de cette tortue protège des contusions. Elle signale qu'on va être attaqués, organise la défense du camp, échange un doigt de Schagzeun contre une brindille de bois dans laquelle réside un reebise de soins, "EUARRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRR" fait la forêt, et Meg signale qu'on va recevoir la visite d'un Geerk, aussi appelé troll à trois têtes (ce qui semble poser un problème de conscience à Assajkir, vu qu'il a pour rôle de viser les yeux de l'ennemi, et que là il trouve qu'il y a beaucoup d'yeux à viser ...).

Faire danser le Geerk ?

10 août 2007

Le combat commença. Le Geerk hurla de rage et envoya un coup de massue sur le bras de Tarek qui vola sur le côté dans un bruit de douleur. (bref, ça a fait "crac"). Assajkir arma une flèche, et, avec une redoutable précision, perfora un oeil du monstre. Meg en profita pour larder le torse du Geerk à l'aide d'étoile du matin. La créature courrut vers Assajkir ivre de douleur et de colère. Discrètement, Schagzeun posa sa main sur le bras de Tarek qui se répara dans une aura verte.

Voyant le monstre débouler vers lui, Assajkir décocha une nouvelle flèche en plein oeil central d'une des têtes. En vociférant, le Geerk lança son arme vers meg qui fut éjectée sur le côté. Un oeil du Geerk lança un rayon grisâtre vers Assajkir qui vit une couche de pierre se former autour de ses jamabes et ainsi, l'empêcher de bouger. Meg, remise de son vol plané, se précipita vers Assajkir avec sa masse en l'air.

Le Geerk, ivre de douleur et de haine, arrache un arbre et l'utilise comme faux. Et justement, Tarak, étant de retour, prend un arbre en pleine poire et vérifie que les marjassas ne savent pas voler longtemps en atterrissant dans un arbre. (notons, qu'une fois de plus, Schagzeun vint soigner l'incorrigible Tarek)

Meg libère Assajkir en partie et arrive à diriger le Geerk vers la rivière.

En tombant dans la rivière, des milliers de fils d'eau se jettent sur le Geerk pour l'attirer vers une bouche béante d'eau et de crocs qui s'ouvre au milieu de la rivière (un sheen, d'après Meg). Le Geerk se débat. Mais nous décidons dans notre infinie sagesse (et surtout avec le trouillomètre à zéro) de quitter ce lieu (de fuir, quoi) le plus vite possible.

Après très éloignés, Meg explique qu'elle est déjà venue dans cette forêt mais, jamais, elle n'avait eu de problème. Arrivé à un passage sur la rivière où il devrait y avoir un pont (comme d'hab, il n'était plus là), Meg s'éloigne et après avoir passé un marché avec un arbre, l'utilise comme moyen de locomotion à travers rivière et forêt.

Arrivé à la grotte de sous la montagne Rückman, tout le monde se prépare (liane, torche, eau de source...). Pour allumer un feu, Meg confie la responsabilité du Reebise Zear à Tarek. Ainsi Tarek, Pik Forgeron, put allumer la torche.

Dans la grotte, Meg rassure tout le monde, en indiquant que ces grottes, nommées Geerklis, sont l'ancien lieu de résidence des Geerks...

Petite balade spatio-temporelle en Geerklis

21 août 2007

Entrant dans ces souterrains, avançant au milieu de l'eau, les compagnons commencèrent à découvrir le Geerklis. Suintant, sale, froid et malodorant, ce n'était pas un lieu pour passer des vacances (d'ailleurs pour rien d'autres, en fait).

Après une petite balade de quelques heures à travers le labyrinthe de couloirs et de pièces, Meg signale la présence d'Oreemeeniens non loin. La rencontre fut brève : flèche, boule de lumière, cri et fuite de part et d'autre.

Peu de temps après, c'est sur un Sheedu du nom de Peeral que le groupe tombe. Meg n'a pas l'air contente de cette rencontre. Tarek engage la conversation mais après avoir prononcé le mot "oremenien", Peeral devient fou de rage : son corps se met à suinter de gris, des gouttes grisâtres tombent de la grotte, il rugit tempête. C'est à ce moment-là que des oremeniens (en chair et en os, pas en parole ceux-là) arrivent. Les compagnons en profitent pour effectuer une retraite stratégique (en gros, ils fuient comme des fous...)

Ils arrivent dans une pièce richement sculptée de motifs sylvestres, le tout illuminé par une douce lumière fournie par des globes déposés à même les murs. Des bruits de pas arrivent. Meg préfère se réfugier sous une table, (non elle ne se cache pas comme une peureuse). N'écoutant que leur courage, Assajkir se glisse dans une armoire, Schagzeun se cache derrière un tapis posé sur un mur et Tarek se dissimule derrière une statue dans un couloir.

Rentrent deux Geerks. Ils sont très différents de celui rencontré en forêt : élégamment vétus de d'habits de fils d'or, d'argent et de cuivre , ne possédant qu'une tête (mais toujours trois yeux), ils conversent tranquillement et se posent à la table. Là un oremenien du nom de Cyeen les rejoint. Ce dernier semble discuter avec eux d'une alliance contre les Mareelia entre lui et les Geerks. Après une courte discussion, ils se séparent.

Problème : Cyeen est mort depuis longtemps ! Solution : soit tout le monde rêve ou est fou, soit il y a eu un retour dans le passé. Meg explique que la deuxième solution est la bonne : Peeral, en s'énervant, à déchirer un passage dans l'Attiack. Résultat : il faut chercher une petite goutte grise qui n'est pas là ni ici et qui est là et ici. Assajkir tombe dessus et Tarek aussi. Meg et toute la troupe se jette sur la goutte et se retrouve de retour dans le présent et dans le Geerklis bien dégoutant.

Enfin, ils arrivent à un embarcadère. Ils montent sur une barque. Là, Meg se met à chanter de la plus belle manière qui soit rappelant la première berceuse d'une mère, le chant du vent dans les arbres... L'immense grotte semble prendre vie : les piliers de pierre se mettent à ressembler à d'immenses arbres, le plafond aux cimes feuillus.. C'est par un voyage onirique et merveilleux que la barque plonge au creux d'une racine gigantesque apparu au milieu de l'eau.

Assajkir, Tarek et Schagzeun ouvrent les yeux sur la chambre de Meg. Ils sont dans le palais impérial de Jassa, ils se trouvent au coeur de l'empire à Jassalis. Maintenant, ils vont aller à la rencontre de leur Mère...

Meg l'héritière

Rencontre avec moman...

27 août 2007

Une fois remis de leurs émotions, nos vaillants compagnons se jettent sur la nourriture (succulente au demeurant). En plein milieu du repas le personnel de service impérial astique les marjassa et leur taille des costumes (Tarek en profite pour demander une jambe de bois sur mesure, un marteau qui fasse honneur à son hag ainsi qu'un vêtement de cuir). L'ambassadeur afquizz Zzo ne perd pas son temps et va demander audiance auprès de l'impératrice Jassa.

Meg décide de confier la responsabilité du reebise Ameeris à Assajkir en lui transformant son oeil droit (la rétine devenant verte fluo). Sous le coup de la douleur, Assajkir s'évanouit. Meg le réveille en lui roulant une pelle : "Mais ne va pas t'imaginer quelque chose..." rappelle-t-elle à Assajkir.

Les marjassa se dirigent à travers le palais, qui est un immense arbre, en essayant de ne pas rencontrer de Griseun.

Le moment fatidique est arrivé : ils entrent dans la salle où vit Jassa. Cette dernière est une immense marjassa dont tout le bas à partir de la taille est constitué par des racines profondément enfoncées dans le sol. Sa vision est magnifique et sa présence est magique : on a l'impression de se retrouver dans le ventre maternelle baignée par le bonheur dans le calme... Mais rapidement, à la vue de Meg, Jassa s'énerve.

En effet, Meg est la seule fille vivante qu'il reste à Jassa. Elle est donc son héritière. Mais Meg ne veut pas prendre la place de Jassa. De plus, en ayant confié des reebises à des marjassas, meg n'a pas respecté une des lois de sa mère. Enfin, Meg ne se montre pas très aimable... Jassa finit par expliquer que les oremeniens sont en train de l'empoisonner par ses racines et que ça la rend folle. Meg saisit l'occasion pour se lancer à l'aventure : elle va, à l'aide de ses fidèles compagnons, trouver la source de ce mal et l'éradiquer. Avant de quitter la salle, Jassa rappelle :" Si Meg meurt, le Mar meurt"

Avant de partir Meg donne quelques informations.

  • En tant que seul héritière de Jassa elle devra prendre sa place un jour. les griseun actuels mourront alors et la race de marjassa deviendra celle des MarMeggia. Meggia devra alors créer à son tour des griseun qui occuperons les postes clés. les grisen actuels ne veulmeent absolument pas de cette situation et son près à tout pour l'empécher.
  • Les oremeniens sont en guerre civile entre les partisans de Seamus et ceux de Beer. pour faire simple les partisans de Seamus possède des blaesgarth qui peuvent tout détruire, et les partisans de Beer ne pense qu'à la pureté de la race oremenienne. il sera donc impossible de siscuter avec les uisvants de Beer, ni avec ceux de Seamus. Mais ... Peut être que Lootoï le blaesgarth de Seamus pourrait entendre ce que nous avons à dire. il reste que les Oremeniens sont arrogants et belliqueux

Meg dépose sur le corps des aventuriers le reebise Seeris, afin de leur donner l'apparence d'oremeniens (beurk...). Meg fait sortir une racine impériale du sol puis tous les compagnons rentrent dans la racine, se posent sur un Ahh (sorte de feuille en bois avec chaises et ceintures) puis Meg démarre le Ahh : Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!! De manière très rapide, le Ahh fonce à travers un tunnel percer dans la racine. Après avoir croisé un Griseun pas très agréable à leur encontre, ils arrivent au bout et tombent sur une racine malade et pourri.

Ils sortent en creusant vers la surface et là se retrouvent face à un Attick.

Meg pose :"Là, on est vraiment dans la merde...."

Rencontre du troisième type

29 août 2007

Le doigt osseux de l'Attick se leva et pointa en direction des aventuriers. Rapidement, ils s'endormirent dans une ambiance flottante et rose bonbon... La rencontre fut donc des plus brèves.

Le réveil fut un peu plus douloureux. Suspendu dans des cages à corbeaux, les compagnons se réveillèrent nus comme des vers. Autour d'eux, une simple pièce pourvu d'une meurtrière, d'une porte et d'instruments de torture (braséro and co) permit vite de leur faire comprendre qu'ils étaient des prisonniers. Mais Meg brillait par son absence.

Tarek commença à faire fondre un barreau. Mais un garde entra et expliqua qu'ils étaient considérés comme des espions beerites et qu'ils allaient être "jugés" dans les Arènes de Seerbeenis. Tarek voulut expliquer qu'ils étaient là pour rencontrer Lootoï mais cela ne plut guère au garde qui piqua violemment Tarek. Alors ce dernier pyrolysa le garde !! Les autres gardes fuirent en criant au sorcier ! Tarek fit fondre les serrures des cages mais mit aussi le plancher en feu.

Les compagnons après avoir défoncé le plancher (sur une idée de Schagzeun) s'enfuirent vers la salle au-dessous : un réfectoire. Ils allèrent vers la cuisine. En chemin, rencontrent un chien qu'Assajkir calme rapidement.

Dans la cuisine, un combat épique commence à coup de barre de fer et autres instruments contondants. Une fois les pauvres cuistots hors d'état de service, les vêtements et accessoires changèrent de propriétaire : ben oui, nu il fait froid. Les gardes choisirent ce moment pour arriver et essayer d'intercepter nos prisonniers en fuite. Assajkir indiqua la porte de sortie. Et la course poursuite à travers un couloir descendant commença.

Après une calvacade, ils arrivèrent à une grille et en jouant les victimes, le garde ouvrit la grille. Assajkir en profita pour lui éclater la tronche sur la paroi. Une fois la grille fermé (à clef), ils poursuivirent leur route et arrivèrent tout en bas de la tour dans la salle d'entrée où deux gardes jouaient aux dés non loin des écuries striders. Une fois de plus, c'est grâce à un gros mensonge que Assajkir, Tarek et Schagzeun s'enfuirent de la forteresse pour arriver sur une place.

Là ils furent paralysés de peur ou d'émerveillement quand le Blaes Seerboï passa au-dessus d'eux pour aller atterir en haut de la plus haute tour de la ville au-delà des nuages. C'est le moment où plusieurs incendies décidèrent bizarement de démarer attirant dans les parages une bieeckard pour les éteindre. C'est l'occasion que prirent les compagnons pour fuir le secteur.

Assajkir indiqua que Meg était retenue prisonnière dans la tour du Garth Lyrohar, maître de Seerbeenis et chevaucheur de Seerboï. Ils s'engagèrent dans une ruelle bondé qui menait aux Arènes. Puis, après avoir extorqué des places pour un combat dans les Arènes (de la taille du Colysée de Rome), ils se dirigèrent vers la tour du Garth Lyrohar. Cette tour entièrement en obsidienne, haute de trois étages dont le dernier servant d'aire d'atterissage pour Blaes, était gardé par deux oremeniens bien armés et bien protégés.

C'est donc devant cette tour, qu'ils se demandèrent : "Merde, comment reprendre Meg ?"

Face à la tour

19 septembre 2007

À peine la question posée, que Seerboï s'envole de la tour emportant Meg vers de lointain horizon. Que faire ? C'est le moment choisi par Fleeb pour interpeler les compagnons.

Fleeb de la tribu Naeel de Coon est un tout petit être. Il convainc les aventuriers de les suivre dans une taverne mal famée afin d'étancher sa soif et la leur. Et puis, surtout, d'appliquer un conseil de Meg : "Mange, mon p'tit, y'a rien de plus important"

Fleeb leur apprend qu'il est lié à Meg par un Reebise qui l'oblige à veiller sur sa santé.Il veut et va donc aider les compagnons à retrouver Meg envolée vers Oreemeen.

A long journey to Oreemeenis

02 janvier 2008

Fleeb invite la compagnie à manger un morceau dans une taverne du coin. On discute notamment de moyens de transport (pied, strider, croutch, Attiack, Loobieeck, Reeb), avec avantages et inconvénients de chaque. Survient un groupe de selcharoons non camouflés (dont un griseun), groupe qui dispose aussi d'un naeel (Ulu Naeel de Peek), et qui semble rechercher Meg ... et ses compagnons. Suite à l'absence de volonté de Fleeb de payer la note, Tarek et Schagzeun se retrouvent face à Dédé le videur, et il faut employer la force (et un incendie inopiné) pour sortir, ce qui attire l'attention du griseun.

Fort heureusement, tout le monde sort de la taverne et Fleeb utilise l'attiack pour sortir la compagnie de la ville (qui subit une explosion peu après). Il en profite pour leur expliquer ce qu'est le Reeb, qu'ils sont originaires de ce monde et que les oremeniens les voient comme des cochons alors que eux se voient comme des êtres d'écorces et de feuilles.

Fleeeb renvoie (sur leur demande) les marjasssas dans l'attiak, en profite pour les dévaliser subrepticement, et les abandonne lâchement quand Ulu apparait (en fait, il se rend à une convocation de Siidh Naeel de Naeel, suite à une dénonciation de Ulu). Ce cher Ulu est chassé par Tarek et Schagzeun. Les marjassas perdus dans l'attiack reçoivent l'aide inespérée de Bieer Naeel de Coon qui les aide à passer dans le monde du Reeb, une forêt céleste. Là, ils rencontrent leurs reebises sous leur vraie visage : aigle, caméléon, sangsue ou salamandre. Puis, corrompu par une saussisse de Assajkir-je-me-tranche-la-gorge, il amène le groupe dans une taverne de Oreemeenis, où tout le monde sauf Schagzeun boit à l'oeil. Pendant ce temps Schagzeun joue à Robin des Bois, dans la version "toute personne qui possède une pièce de monnaie est riche".

Assajkir utilise son reebise pour localiser Meg, mais attire l'attention de garths (en, fait surtout des blaes friands de reebises...). Bieer interroge des wetchs et apprend que le blaesgarth Seerboï ayant emmené Meg de Seerben s'est rendu dans la tour noire d'Oreemeenis, propriété du garth Moluteer...

La tour noire de Moluteer

09 janvier 2008

Ils quittèrent donc la taverne en direction de la tour de Moluteer . En chemin, ils purent avoir un premier aperçu de la ville d'Oreemeenis. Arrivés devant la tour, ils furent surveillés par le blaes Mooloï qui semblait trouvé l'odeur des reebises à son goût. Après un débat rapide, il fût décidé de pénétrer dans la tour.

Entrant à l'intérieur, le rez de chaussé s'avéra être une grande salle d'arme pourvus de nombreux racks bien remplis. A travers les murs de la tour, on pouvait voir la ville d'Oreemeenis. Le sol et le plafond étaient constitués d'une pierre grise veinée d'obsidienne noire. Une fois à l'intérieur, la porte se ferma et le paysage oremien disparut derrière les murs pour laisser place à une brume grisâtre. La pièce brillait d'une lueur violette.

Un oremenien descendit de l'escalier : Cyeen ! Bieer se précipita à ses genoux :"Maître, je vous les ai amenés, comme vous me l'aviez demandé". Bieer reprit sa vraie apparence : Ulu Naeel de Peek .Cyeen, hilare, apprit aux aventuriers qu'il était heureux de leur présence car il allait les vider de leur Sang pour permettre à son maître Moluteer d'accéder au Royaume de Reeb. Assajkir se jeta sur lui pour lui faire mal, mais c'est sa propre main qui fut blessé en tappant Cyeen. Là trois immenses serpents descendirent pour attaquer et les vider de leur Sang.

Assajkir et Tarek réussirent à s'enfuir par la porte à travers la brume grise. Mais Schagzeun, poussée par une haine terrible envers Moluteer, se précipita en haut des escaliers et y trouva la Mort. Son Sang fut absorbé par Moluteer qui put, à partir de ce moment là, accéder au royaume du Reeb.

Miirl le barde

16 janvier 2008

Perdus dans les brumes de l'Attiack, les aventuriers errent en essayant de mettre le plus de distance entre eux et les serpents. Mais comment faire dans un lieu où les règles de l'espace et du temps sont si étranges : en s'éloignant on peut se rapprocher, en s'endormant on peut rajeunir ou en partant à droite on peut revenir par la droite. Qu'importe, il faut fuir.

C'est ce moment que choisit Bieer Naeel de Coon pour (re?)faire une apparition. Se présentant comme Bieer Naeel de Coon, il prévint Tarek qu'il les cherchait depuis "longtemps" pour les amener à Miirl. Bien entendu, Assajkir refusa de croire en la sincérité de Bieer et commença à aller voir ailleurs. Après un marchandage digne de toute rencontre avec un Naeel, ils acceptèrent de suivre ce prétendu vrai Bieer et se retrouvèrent dans une salle dont les murs et le sol était recouvert de latte de bois.

Là attendait Miirl et un MarJassa, attablés devant de nombreuses victuailles et boissons. Une fois de plus Assajkir, aigri de s'être fait de nombreuses fois avoir, refuse de faire confiance à Miirl et commence à vouloir s'en aller. Miirl propose alors de les mettre en contact avec Jassa.Posant ses mains sur les cordes de sa harpe et chantant un air ressemblant à un vent automnale au milieu d'un bosquet, une racine sort du sol et prend la forme de la tête de Jassa. Cette dernière se met en colère et engueule Assajkir (avec un petit mal de ventre au passage) pour n'avoir pas su protéger convenablement sa fille Meg, et ordonne à tous les Marjassas ici présent de retrouver Meg et de mettre aussi fin aux agissements de Beeleeteen.

Le Marjassa Groag, qui semble avoir été malmené par Beeleeteen, se joint à l'équipe pour atteindre cet objectif.

Tout ça pour ça ?!

23 janvier 2008

Avant de pénétrer le Volkeux, ils décident, sur la proposition de Miirl, de s'armer de courage et surtout de bonnes armes bien contondantes et si possible bien mortelles. Ils vont donc dans la boutique d'un armurier et se procure un marteau de tablier pour Tarek, une épée pour Groag et des flèches pour Assajkir. Ce dernier est interpelé par un Garth qui ne toruve pas son odeur à son goût :"une d'odeur d'Autre Royaume". Mais passant pour le fils demeuré de Miirl, l'incident ne dégénère pas. Groag se fait défiait par un wetch mais ne relève pas.

Enfin, ils se placent devant la trappe pour descendre dans les sousterrains d'Oreemeenis pour aller chercher Meg. Mais avant de se faire exploser la figure, ils vérifient qu'il n'y a pas d'autres moyens de sauver Meg.

Prendre contact avec Lootoï ? Risque de se faire manger les reebises, mais de toute façon il n'est pas là : il combat sur le front d'Harrip'His. Prendre contact avec Seamus I ? Miirl s'en charge : Seamus veut voir Meg mais ne se mêlera pas des affaires "internes" des selcharoons mais confie une fiole revitalisante aux aventuriers. Une autre solution ? Ma foi, non ...

Résultat, les compagnons descendent dans les souterrains de Volkeux. Assajkir en tête suivi de Tarek, Groag et Miirl.

Les murs sont recouverts d'une mousse phosphorescente. Une rigole d'eau coule au sol. Il faut en suivre le déniveler pour arriver au repère de Beeleeteen, dixit Miirl.

Alors, "A l'aventure compagnons, nous sommes partis vers l'horizon..."

Descente glissante dans le Volkeux

23 avril 2008

La descente commence dans le calme et les clapotis de l'eau. Pas de rencontre, pas de bruit inoportun. Juste une nappe de brouillard qui commence à se répandre au niveau des pieds. La progression est tranquille.

Quand un miaulement vient déchirer le calme relatif. Miirl semble rapidement s'émouvoir "J'aime pas les chats...". Le chat arrive nonchalament par l'arrière et s'approche de Groag. Tarek écrase le félin d'un coup de marteau. Le corps du chat disparaît dans la brume. Très peu de temps après ce félinticide, un deuxième chat arrive qui sera coupé en deux par Groag. Même sort pour un troisième chat. Puis plus de chat. Un peu perturbé par ces événements, les aventuriers reprennent la route avec une nappe de brouillard qui ne cesse de monter pour bientôt atteindre le torse.

Là, un vent froid et rapide se met à éteindre toutes sources de lumière. Ce vent semble animé d'une volonté d'empêcher toutes sources de lumière et attaquent de nombreuses fois le groupe, en allant même jusqu'à entrer dans la bouche de Groag et presque le geler. Juste avant ce vent avait tourné autour d'Assajkir pour le geler aussi. Heureusement, Tarek à l'aide de son reebise allume son marteau d'un feu très luisant. Le vent semble accepter sa défaite et s'éloigne. Miirl confie à Tarek un Isteen afin de pouvoir nourir son Reebise pour éviter que Tarek s'épuise inutilement.

La progression se poursuit toujours aussi glissante toujours dans un brouillard de plus en plus épais...

L'inévitable arrive : les aventuriers se mettent à glisser le long de couloir pour tomber dans un trou très très très, mais alors très profond... Après une chute interminable, ils plongent dans une lac. Là Miirl utilise ses pouvoirs pour les remonter à la surface. Arrive une gigantesque Keel de presque 4 foyeen de long. Les seminoyés montent sur elle et reprennent leurs esprits quand Miirl s'extasie : "On est arrivé au Bord ! Vous vous rendez compte au Bord !"

Promenade en Mokateel

01 mai 2008

Après avoir appris à ses compagnons que le bord est le support sur lequel le monde d'Oreemeen est posé, Miirl signale que l'on se trouve en Mokateel. Le souci est que ceci est le royaume des morts, et que seuls les Immortels et les morts peuvent s'y rendre en sécurité. La tortue aussi appelée Keel sur laquelle on se trouve servant à amener les morts sur l'ile de Mokateel, il est inéluctable qu'on se retrouve sur cette île.

C'est un lieu très charmant qu'on découvre là, qui aspire petit-à-petit les points de vie ... On rencontre une morte célèbre, Schagzeun, qui semble enchâinée, mais comme l'objectif principal est de vider les lieux, on s'occupe plutôt de trouver un fil gris qui conduit à l'Attiack.

Bien qu'Assajkir ait perdu son reebise dans cet exercice, il parvient à faire entrer tout le monde dans l'attiak. Enfin presque, puisque Groag est remplacé par ... Schagzeun, qui au passage accomplit là, sans comprendre pourquoi ni comment d'ailleurs, un magnifique exemple de ce qui a été réalisé dans un tout autre monde par un certain IESVS.

Après quelques meutres commis sur un chat qui s'obstine à ressuciter (ça doit être la mode, en ce moment ...), qui prétend être "l'Aliseen d'Arzeen", celui-ci (visiblement pas rancunier), conduit tout le monde directement là où se trouvent Meg et Beeteeleen.

Meg saute au coup d'Assajkir pour assouvir de violentes pulsions, et Beeteeleen apprend aux autres que Jassa est morte.

Meg Impératrice

Au sommet du Mar il y avait...

14 mai 2008

Meg se retrouve seule avec Assajkir et lui confie de nombreux secrets.

De son côté, Beeleeteen apprend aux aventuriers qu'il est leur Père et ancien mari de Jassa. Grâce à Meg, les Marjassas se sont alliés avec les Oremeniens de Seamus. En échange, quelques missions communes seraient réalisées. Beeleeteen propose de retourner à la chambre de Meg...

Meg est dans le lit peu vêtue avec à ses côtés Assajkir ; ils mangent tranquillement. Miirl s'installe à la fenêtre de la chambre. Beeleeteen s'assoit avec le Chat sur les genoux. Tarek commence à batailler Meg pour qu'elle prouve son identité. Après de vifs échanges (et le retour de Zeear dans le creux des reins de Meg), Meg utilise sa Voix impériale pour calmer l'assistance.

Elle leur annonce que Assajkir est maintenant son mari et leur empereur. De plus, Tarek est nommé conseiller spécial de Meg et frère de l'impératrice. Pour Schegzeun, la sentance est pire : elle succédera à Meg si il lui arrive malheur.

Puis Meg se révèle en majesté et prend l'apparence d'une créature de beauté et de lumière verte et s'unit à Assajkir pour créer la nouvelle génération : les MarMeegia. Puis elle s'endort épuisée et une chrysalide se forme autour d'elle.

Beeleeteen en profite pour expliquer aux autres qu'il vont devoir aller à la tour de Fass tuer une personne. Il leur explique aussi qu'une guerre civile avait eu lieu car Jassa refusait l'accès du Reeb au Griseuns et que ces derniers avaient peur que Meegia en montant sur le trône fasse tuer toute la génération précédente comme l'avait fait sa mère.

Beeleeteen explique aussi que les Reebises sont des créatures du Reeb capturées et apprivoisées. Ces êtres sont très rares à survivre en Oremen : elles sont donc très précieuses. Elles sont liées très souvent et très longtemps à leur dompteur. Souvent, il arrive que la relation entre maître et reebise deviennent de l'amitié et non plus de la servitude.

Pendant la mission, il est demandé de trouver tous les renseignements possibles sur les blaes pour pouvoir lutter contre eux ou, mieux, pouvoir en avoir de notre côté.

Maintenant, il faut se préparer pour la mission...

En route pour la tour de Fass

04 juin 2008

La situation chez les oreemeeniens est, selon Beeteelen, la suivante : l'empereur Seeamus d'Oreemeenis est en guerre de religion contre les beerites, adeptes du dieu Beer. Ils sont dirigés par Ricend XX, dont la fille Yjaleen est à la tour de Fass. Pour rembrouiller le tout, le chef de guerre des beerites se fait appeler l'Ureeliane Seamus, pour défier l'empereur éponyme.

Meg, qui désire que les beerites arrêtent de taper sur le peuple du Mar, veut monter une alliance entre les Mar{jassa|eelia|meegia} et l'Empereur Seeamus d'Oreemeenis. Pour cela elle envoie Schagzeun, Assajkir, Tarek (et sa salamandre) et Beeteelen à la tour de Fass, dans l'objectif pacifique de couper la tête de Yjaleen.

Après un voyage rapide et épique à dos de blaesgarth depuis Oreemeenis jusqu'à la Beetlaloon, puis en suivant la côte vers l'anti-unipoint, ils arrivent, peu après les principautés wetchs, à la tour de Fass. Durant ce charmant intermède, ils discutent avec Joeel Ecuyer-Garth de Zaarkoï : ils découvrent la complicité très étroite du Garth et du Blaes, nés en même temps, formant un seul être. Joeel est né récemment : il y a à peine un an mais il a déjà la stature d'un jeune homme de 20 ans.

Après un tour de la tour, on descend au bord, de l'eau, et on trouve un trou dans lequel pourrait se faufiler une peite barque. Comme Assajkir ne sait pas nager et qu'on n'a pas de bateau, on reste bêtement au bord de l'eau quand le MJ s'exclame : "on stope la partie pour ce soir" (ben oui il se fait tard et le lendemain, le MD doit convaincre des élèves de 3° de faire un contrôle qui ne compte pas alors que les conseils sont passés : balaise non ?)

The continuation next week, same hour, same channel. Stay tuned !

À l'attaque de la tour de Fass

11 juin 2008

Suite à un plouf retentissant d'un compagnon, les ricendiens prennent une barque et viennent vers l'embouchure de la grotte pour voir ce qui se passe. Là un combat s'engage rapidement : arkolas désintégreur contre épée, dagues et marteau volant. Le résultat est le suivant : Beeleeteen a un bras en moins, les deux oremeniens sont morts et la barque mal en point. Vite, vite, il faut ramer vers l'embarcadère.

Arrivés à quai, la barque coule et les aventuriers trouvent une table de jeux et deux armoires. Au mur le symbole des Ricendiens (voir Religion de Beer) montre, s'il le fallait encore, que le lieu est sous la protection de Beer. En voulant ouvrir la porte, une voix sort du mur en exigeant une prière à Beer comme signe de leur alégeance sinon ils seront maudits. Avec subtilité et tact, Tareek défonce le mur au niveau du symbole. Un Killmoulis tombe un peu assommé. N'écoutant que leur courage et leur sagacité, les aventuriers décident d'écraser cette créature sous une masse. Puis de passer la porte.

Il monte un escalier étroit en colimasson. Décidément ces oremeniens sont petits. Après avoir laissé deux portes sur le chemin, les compagnons arrivent au bout de l'escalier avec une trappe au plafond accessible par une échelle.

Là, un ricendien arrive par le bas décidé à les tuer. Beeleeteen a une crise de conscience : Meg m'a trahi. Il se jette et tue cet oremenien. Schagzeun récupère l'arkolas. Maintenant que faire ?

Reeba

18 juin 2008

Décision est prise de nettoyer la tour. On redescend les escaliers. Arrivé au premier étage devant la première porte on s'immobilise. Pas de sons, pas de lumière Durant ce temps Schagzeun jette l'arkolas par terre car il n'arrive pas à s'en servir

On entre dans un grincement de porte à réveiller les morts. La salle est vide à part trois vitres qui donnent sur d'autres lieux avec au centre une grosse perle qui permet de parler à d'autres ricendiens. D'ailleurs au moment où un orememenein, pénètre dans les pièces en communication avec notre pièce, Tarek décide briser le miroir avec un coup de marteau. celui-ci se fendille, et bientôt tout le monde court hors de la pièce car la suite semble dangereuse.

La charmante équipe monte l'escalier 4 à 4 pour aller dans la pièce du dessus. Des explosions se font entendre dans la pièce d'en dessous. Dans la pièce du dessus nous découvrons des bancs et un ricendien allongé par terre devant le symbole ricendien. Chacun à sa façon décide de l'occire. mais rapidement nos armes se retrouve coller au plafond. La puissance de zeear est alors libérée par Tarek , et le ricendien fini en torche humaine.

Impossible de descendre , les explosions ont provoqué un éboulement. La fine équipe décide alors de passer par la trappe. (et c'est là que les joueurs découvrent que la trappe mène dans la tour de Fass, alors que pour eux cela menait sur le toit...)

Voilà donc les marjassa dans la tour. Le rez de chaussée est une grande salle ou des ricendiens se sont fait massacré. Une échelle va à l'étage. de là bas on entend la Voix de Beeleeteen qui hurle un nom "REEBA"

Nous montons tous à l'étage et là nous découvrons une scène étrange. Nous sommes dans une salle qui occupe tout l'étage de la tour.

Damier

Elle est composé d'un damier de 36 cases alternant des dalles blanche et des bleue Au centre de la pièce se trouve un objet ovale d'environ 1,5 m sous un drap. Beeleeteen est bien en vie, et plus en forme que jamais. Il est coincé sur une dalle blanche, proche de la Trappe, devant un portail ouvrant sur le Reeb. Là il crie le nom d'un terrible reebise : REEBA. Il convoque Reeba dans le but de tout détruire. Schagzeun profite de la porte du reeb pour appeler Jeezar.

Quand Reeba se manifeste, Beeleeteen s'enfuit. Assajkir alors avec tout son courage referme la porte qui donne sur le reeb. Seule une partie du fouet de Reeba continue à s'agiter à détruire un peu la tour. Pendant ce temps Tarek sautant de case en case répond à des questions sur Beer. Le drap qui est tombé a dévoilé la jeune Yjaleen emprisonnée dans un miroir au centre de la pièce. Celle-ci parle la langue des Marjassa, et aide Tarek à la rejoindre en lui communiquant les réponses aux questions qui lui sont posé à chaque franchissement de cases.

Yjaleen déclare qu'elle possède un message " les oremeniens veulent se messages mais il est pour vous ! Pour Meg ! " " Seamus connait mon message et ne veut pas le partager " " Beer veut mon message " " beeleeteen ne veut pas que je confie ce message à Meg "

Tarek prend le miroir sous son bras et alors Yjaleen dit qu'elle se nomme en fait Aleena.

Quelques questions doivent se poser aux Marjassa :

  1.  : Pourquoi Beeleeteen a fait "semblant" d'être mort ?
  2.  : Pourquoi a-t-il voulu absolument tout détruire alors que la mission était de ramener un corps ?
  3.  : C'est lui qui a monté cette mission et qui a fait croire aux marjassa (et peut être à Meg) que Yjaleen était la fille de ricend XX. A-t-il été trompé lui aussi ? Difficile à croire quand on voit qu'il a voulu éloigner les marjassa pour se retrouver seul dans la tour de Fass et tout détruire par l'invocation de Reeba !
  4.  : Meg a-t-elle été trompé par Beeleeteen ? Connaissait-elle la vrai nature d'Yjaleen ?
  5.  : La mission était de ramener le corps de la fille de Ricend XX. Les marjassa ne sont pas en présence de la fille de Ricend XX, que vont-ils faire ?

Rentrer Maison ?

25 juin 2008

Il est temps de partir vite. La tour est en mauvais état, les compagnons sont blessés et fatigués. Ils descendent donc au rez-de-chaussée et prennent la direction de Joeel et son blaes.

Malheureusement, quand ils y arrivent, il n'y a plus personne : Scahgzeun voit au loin Beeleeteen s'éloigner sur le dos de Zarkoï. Il ne reste plus qu'à trouver un autre moyen pour rejoindre avec un miroir fragile ,et au plus tôt, Meg pour lui confier le fameux message. Il est donc temps de reprendre la marche direction unipoint, direction oreemeenis.

Après un quart d'heure de marche, une petite pause s'impose car se déplacer avec une jambe en bois ou une jambe en moins ce n'est pas aisé. Là, le cri de blaes qui arrivent, déclenche la fuite de Assaj et Scahg vers un trou pour se cacher mais surtout l'apparition d'une grosse boule de feu créée par un Zeear affolé par l'arrivée de blaes. Cette boule draine la force de Tareek pour se former (incinération du petit doigt et vieillesse prématurée). Tareek pour mettre fin à cette folie plonge du haut de la falaise. La boule part et détruit en partie un blaes. Tareek arrive à entrer avec perfection dans l'eau sans s'exploser dans un plat ou sur un rocher. Il rejoint ensuite le bord en soufflant.

Une fois les blaes passés, Assaj et Scahg aident Tareek à remonter en haut de la falaise. Là, ils constatent que le miroir est en parfait état et dissimulé sous un drap couvert de cailloux. Il faut faire appel à Meg pour rentrer à la maison.

Assajkir arrive à appeler une racine et Meg fait son apparition très surprise. Une fois expliquée la situation, Meg rompt la conversation car elle est attaquée. L'affolement s'empare de tous : il faut trouver un moyen de rentrer très rapidement pour sauver Meg.

Assajkir essaie d'ouvrir une porte sur le Reeb : il commence à y arriver mais l'arrivée de Schag casse tout. ALors Scahg s'y met aussi mais n'y arrive pas non plus.

Tout espoir est-il donc perdu ?

Moluteer le retour du méchant

02 juillet 2008

Pour comprendre cet épisode, il vous sera nécessaire de relire le chapitre suivant et d'y noter que Moluteer a accès au reeb

On pourra aussi se souvenir qu'en Mokateel il s'était passé une chose étrange, un genre d'échange entre Groag et Schagzeun sans que cela ne perturbe le moins du monde les marjassas. Relire l'épisode

À partir de là comment s'étonner des événements qui suivirent. (enfin si on s'étonnera un peu tout de même)

Rappelons aussi que notre but premier était de rejoindre au plus vite Meg qui doit être en train de lutter avec Beeleeten pour sa survie.

Nous avons donc commencé par manger. Car il n'est rien possible de faire sans avoir l'estomac bien rempli. Alors que Tarek questionne le miroir au sujet d'un déplacement par blaes (sans succès, si ce n'est ce d'obtenir les infos demandées initialement par Meg sur ces créatures), Asasajkir réussit à ouvrir un passage assez important vers le reeb.

Tarek et Asasjkir se mettent alors à appeler le reebise Ameeris. (et Schagzeun commence déjà à avoir un comportement étrange puisqu'elle se fige face à la porte vers le reeb) Ameeris s'approche puis s'éloigne de la porte et ne semble pas désireux de venir vers le groupe d'aventuriers.

Les compagnons traversent la faille et celle-ci se referme. Nous sommes dorénavant dans le reeb. un monde empli de vert, avec au centre un lac de haute montagne bordé d'un belle forêt. L'air est rempli de paillettes vertes.

Le reebise Ameeris est au dessus de nous. Il a la forme d'un aigle au regard perçant. Il vole au dessus de nous mais refuse de s'approcher (aurait-il vu un danger que nous ne voyons pas nous même ?)

Zeear se délecte de l'eau du lac et Tarek décide d'y boire aussi. Cette eau semble combattre les "poisons" de sont corps et le purifier. Il décide alors d'y plonger sa jambe de bois. Bientôt celle-ci accueille une colonie de Queear qui redonne de la mobilité à sa fausse jambe.

C'est alors que les choses étranges s'enchaînent. Tout d'abord Schagzeun décrit un des pouvoirs d'Ameeris et bien que Assajkir n'arrive pas à rappeler son reebise, Schagzeun sans effort particulier l'attire à lui. L'aigle Ameeris va bientôt se poser sur Schagzeun. C'est à ce moment que Assajkir qui s'était immergé dans l'eau en ressort en courant et jette de l'eau sur Schagzeun éloignant ainsi Ameeris. Les deux Marjassas se mettent à se battre. Assajkir essayant toujours de mouiller Schagzeun et Schagzeun évitant l'eau et tentant de frapper Assajkir.

Alors que Tarek crie de ses forces de localiser Meg en criant son nom, Assajkir l'appelle à l'aide. Le reebise de Schagzeun (Jeezar) lui a sauté au cou et tente de lui sucer le sang.

Tarek alors semble distinguer une énorme araignée en Schag, et il l'attaque à grand coup de marteau.

En plein combat Assajkir et Tarek déduisent que ce qu'ils ont devant eux n'est pas Schagzeun, mais une créature ramenée du Mokateel. Alors la créature prend sa vrai apparence, celle d'une énorme araignée, Puis devient un ange ténébreux et crie : "Moi Moluteer, je vais tuer Meg et me débarrasser définitivement du souvenir de la grande Aleena"

Assakir et Tarek vont se réfugier dans le lac (et laissent couler le miroir). Moluteer ne réussit avec une lance plein de poison "qu'à" tuer Zeear qui en bon reebise se sacrifie pour Tarek.

Alors Moluteer semblant épuiser se pose et disparait en laissant place au corps de Groag qui semble se réveiller d'un long sommeil. Le plan parfait de Moluteer avait en effet omis un détail : la présence réelle de Schagzeun, qui, grâce à un éclairage divin mais bref de Jassa, comprit qu'elle devait et pouvait mourrir. Comme il est facile quelqu'un qui a déja rencontré la mort de se laisser mourrir, Schagzeun se mit volontairement à mort, entrainant visiblement Moluteer avec elle.

Groag est aussitôt amené dans l'eau par ses deux compagnons qui ne semblent plus avoir confiance en rien.

Hors jeu : remarque du rédacteur Il me semble important de m'arrêter sur un point que les Marjasas sont loin de comprendre mais qui interpellera le lecteur attentionnée. Moluteer a tenté une invocation de la Xedexx. la Xedex est l'îlot de verdure de l'ile de Schruss, ilôt de verdure qui était à priori la zone de prédominance de Beer. or là nous nous trouvons dans le Reeb (Reeb, Beer, un jeu de mot aussi gros ne peut pas être une coïncidence). cela signifie qua le big ezor de la race oremenienne, Beer est toujours par là. Et que ça se trouve il va même bien au delà de la race oremenienne, puisqu'il semble à l'origine de la vie des Marjassa, c'est à dire des créature du reeb, c'est à dire des créatures qui proviennent de lui même. Beer la divinité absolue du monde d'oremen ? je vous laisse à ces réflexions.

Voyage dans le Reeb

26 août 2008

Assajkir plonge au fond du lac pour récupérer le miroir contenant le souvenir d'Aleena.

Le souvenir confirme que "Celui qui nous a attaqué, c'était Khâal. Et il était au service de Beer l'Ancien "

Groag appelle alors : "Bameeris !" Il s'agit d'un reebise ressemblant à un aigles avec 3 paires d'ailes d'environ 5 mètres d'envergure de couleur bleue comme un Ameeris. Contre une ballade (une chanson , et pas une promenade ! ), clu Bameeris nous transporte au travers du reeb. les paysages sont magnifiques et désert de toute vie "civilisée". Le Paysage est parfois gâché par des marques noires et gluantes sur le sol, la marque de Moluteer.

Les mar ouvrent un passage vers oremen. (en fait le reeb et oremen coïncide parfaitement, sur le plan géographique. )

Une fois dans Oremen, une poule est mangée par les habitants de la jambe de Tarek (vorace les bestiaux)(Les Queears ont donc une application : envoyé un fil blanc pour manger...)

Les mar se dirige vers l'ambassade Marmeegia et y retrouve Meg en compagnie de Miirl. Beeleeteen a bien attaqué Meg , mais il a été vaincu. Les mar montre le miroir à Meg. Le souvenir d'Aleena confie le secret de Schruss à Meg : Schrüss se trouve au milieu de la Beetlaloon. En brisant le miroir un médaillon permettra l'accès à Schruss.

Puis Meg explique l'accord qu'elle a passé avec Beeleeteen. "j'ai décidé que tous les Mar quitterait Oremen pour regagner Reeb comme avant l'accord avec Beer l'Ancien. Ceux qui voudront rester s'enfonceront profondément sous terre avec Beeleeteen. car je vais envoyer une toxine dans tout oremen pour tuer les mar comme Jassa et Eelia l'avait fait "

Beer l'Ancien avait fait appel au peuple d'Eelia pour renverser les oremeniens et donner oremen à un peuple qui le mérite: nous.

Assajkir brise le miroir et revient avec un pendentif en main C'est un pendentif avec de nombreux entrelacs. Il s'agit d'un tundika universel. Meg le récupère

Meg nous apprend que les Afquizz sont partis Que les Ralleliens vont débarquer sur Oremen Que le peuple du mar doit donc se retirer

"Dans quatre ult, les Mar auront disparu de la surface de Oremen. Disparu dans une nuée de faille verte, il n'y aura plus de Mar sur Oremen sauf en Shcrüss et sous terre chez Beeleeteen ".

Un seul soucis reste, l'accès de Moluteer au Reeb. Notre prochaine mission est donc d'aller en Mokateel récupérer schag pour empêcher Moluteer de revenir en Reeb.

Plan pour mission suicide

02 septembre 2008

Nous avons réfléchi à un plan

En gros

  • l'eau du Reeb pourrait servir à éloigner les mauvais esprit.
  • les chansons de Miirl pourraient nous permettre de garder espoir
  • Ameeris pourrait nous servir de guide pour ressortir du Mokateel
  • Une âme défunte pourrait nous guider vers le mokateel

The end

09 septembre 2008

Le plan est mis en place, on récupère de l'eau du reeb, on va à l'hospice d'Heeneeria accompagner un mourant dans sa mort (enfin, surtout Mirl).

On utilise Ameeris pour suivre l'âme du mourant devenu mort, ce qui amène à passer dans l'attiack en grimpant sur une keel. Nombreuses chansons paillardes, arrivée dans le mokateel. L'eau sert à personnages à récupérer les points de vie qu'ils perdent à cause de leur présence dans l'attoack Nombreuses chansons paillardes, délivrance de Schagzeun, Les âmes des morts ont repoussées retour dans l'attiack.

Superbe prestation de Miirl qui prend le contrôle d'un naeel pour revenir auprès de Meg ...

Gande joie et ripaille. Tout le monde bouffe, sauf Tarek. Il y a un truc qui cloche. De l'eau du reeb est aspergée sur tout le monde pour être sur que tout va bien... Mais...

Meg nous apprend alors qu'un gaz toxique se répend dans la pièce et que nous sommes en train de mourir. En fait elle a été remplacée depuis longtemps (depuis juste avant la mort de Jassa en gros) par l'immortel Gafaz (bien que cette identité soit sujette à caution, vu ce qui se passe dans la campagne suivante, et que le MJ refuse catégoriquement de confirmer "Gafaz" ou de remplacer le terme par "Ovolo". Le MJ va finir par se retrouver avec une grève des persos et des joueurs si ça continue ...) (NduMD : si je devais corriger tous les mensonges, demi-vérités, et autres contre-vérités, dites pendant les parties, pfff j'aurai du boulot. Mais là, je dois bien avouer que le mensonge est un peu gros...)

Groag se jette sur Meg mais il prend un taquet par Miirl Assajkir ouvre un passage vers le reeb et tente d'invoquer REEBA

Lentement tous les joueurs meurent. Au bout d'un moment ils auraient pu se rendre compte compte que Meg n'était plus Meg, alors la Meg (qui n'est plus Meg) les tue. Leur lot de consolation, la race des Marjassas va devenir puissante, mais sans eux.

THE END !